Instructeurs

Le Club peut compter sur un personnel enseignant d'une très grande qualité. Les coordonnateurs de cours et les professeurs sont des judokas certifiés au grade de ceinture noire par les Fédérations Québécoise et Canadienne de Judo.

Les entraîneurs possèdent, en plus, une certification du Programme national de certification des entraîneurs.

Voici quelques-uns de nos instructeurs qualifiés et dynamiques, incluant ceux en visite de la France. Venez les rencontrer! 

Romain Basini (Certification française, noire 3e dan)

Nous avons eu le grand plaisir de découvrir à l'hiver 2011, Romain Basini, professeur et compétiteur Français, et ceci, en tant que gentleman d'une part, et en tant que judoka d'autre part. Sa compétence dans la dégustation des vins rouges a également été appréciée.

Benoit Dussault (PNCE 1 théorique, noire 1er dan)

Benoit Dussault, ceinture noire shodan et certifié entraîneur niveau 1 par le programme national de certification (PNCE 1) est depuis plus d’une dizaine d’années un bénévole
assidu du Club de Judo Okano.

Denis Martineau (PNCE 2, noire 1er dan)

Denis Martineau connait bien le judo (à gauche sur la photo), de même que les éléments essentiels à sa survie.

Ancien champion du Québec, il a été professeur et directeur technique du Club de Judo du Collège de Lévis

Stéphane Plamondon (PNCE 2, noire 1er dan)



Stéphane Plamondon, est "l'homme sourire"! Bon vivant, facile d'approche et excellent judoka. Son bagage technique cumulé sur plus de 20 ans de pratique du Judo n'est pas négligeable.

Pierre Mercure (PNCE 1, noire 1er dan)

Professeur de philosophie de carrière, Pierre Mercure (à droite sur la photo) est un enseignant en judo fort apprécié, et ceci, chez les élèves de tous âges.

Julien Lavergne (PCNE 1 théorique, noire 1er dan)

Julien Lavergne était déjà un très bon élève lorsqu’il a quitté le Club de Loretteville il y a plus de 12 ans pour s’entraîner au Club de judo Okano de Saint-Émile. Évidemment, c’est avec grand plaisir que le Club de Judo Okano de Charny  là accueilli lorsque le Club Okano de Saint-Émile a fermé ses portes il y a huit ans.